Journée mondiale de la Santé

Comment réaliser les objectifs du développement durable, si la population n’est pas en bonne santé ? Lors du Sommet de Rio+20, les Etats des Nations Unies ont rappelé que « le fardeau et la menace que les maladies non transmissibles représentent à l’échelle mondiale figurent parmi les principaux obstacles au développement durable au XXIe siècle ».

Parmi les maladies non transmissibles, on retrouve les allergies, l’asthme, les cancers, les maladies cardiovasculaires et le diabète. Le développement de ces maladies touchent nos parents, nos proches, nos collègues, nos camarades de fac ou de classe.

La Journée mondiale de la Santé est l’occasion de rappeler que nous ne pourrons pas vivre en bonne santé sur une planète malade. Les perturbateurs endocriniens sont clairement une menace, de plus en plus identifiée grâce notamment aux récents reportages d’Envoyé Spécial et de Cash Investigation.

En particulier, la perturbation du pancréas et de la production d’insuline provoque la multiplication des cas de diabètes, qui a été la cause directe de 1,5 millions de décès dans le monde en 2012. En cette Journée mondiale de la Santé, j’appelle au retrait du glyphosate de la vente dans l’Union européenne, afin de permettre de favoriser la transition vers un développement plus respectueux de la personne et de son environnement.

‪#‎WorldHealthDay‬ ‪#‎pesticides‬ ‪#‎diabète‬ ‪#‎glyphosate‬‪#‎PerturbateursEndocriniens‬ ‪#‎LavenirQueNousVoulons‬

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *